Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2007

Ces réformes qui divisent l’équipe Sarkozy

Deux projets de réforme constitutionnelle divisent l'équipe de Nicolas Sarkozy. Le 12 janvier 2006, le président de l'UMP déclarait : "Il est plus que temps d'ouvrir l'accès du Conseil constitutionnel au citoyen. Je propose que, à l'occasion d'un procès, tout plaignant qui estime que la loi en vertu de laquelle il risque d'être condamné est contraire à la Constitution puisse soulever une exception d’inconstitutionnalité." Cette idée d'une saisine du Conseil constitutionnel figurait dans une tribune envoyée à la fin de février 2007 par le candidat au Monde. Lorsque son conseiller Henri Guaino en a été informé, il s'est mis en colère et a exigé qu’elle soit corrigée. Trop tard, lui a-t-on répondu dans un premier temps. "Dans ce cas, je signerai le lendemain un texte intitulé ‘‘J’ai été trompé’’!" Le passage a finalement été supprimé. Autre controverse : l'UMP annonce dans son projet l'inscription dans la Constitution de la "règle d’or" (le déficit budgétaire n'est autorisé que pour financer des dépenses d'investissement, et non de fonctionnement). Sarkozy a repris la proposition à son compte, dans un entretien à L'Aisne nouvelle du 25 janvier. Opposition, là encore, de Guaino, qui indique que cette interview n'a pas été relue par le candidat lui-même, mais par son entourage. Sur les deux points, l'arbitrage définitif n'a pas encore été rendu.

 

Éric Mandonnet

© L'Express

Les commentaires sont fermés.