Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2006

Candidature "très dangereuse" de Dupont-Aignan en 2007 selon l'UMP

PARIS, 19 oct 2006 (AFP) - La candidature du député UMP Nicolas Dupont-Aignan à la présidentielle de 2007, hors de son parti, est "très dangereuse", a estimé jeudi Valérie Pécresse, porte-parole de l'UMP.

M. Dupont-Aignan a lancé sa campagne mercredi soir à Paris en dénonçant "le dîner de cons" auquel se prêtent selon lui tous les autres candidats, affirmant refuser d'être "complice de la nouvelle farce électorale qui se prépare".

"La démarche de Nicolas Dupont-Aignan est très dangereuse. Elle est dangereuse pour l'UMP, et elle est dangereuse pour la droite en général", a déclaré Mme Pécresse, interrogée jeudi sur Radio Classique.

"Souvenons-nous de 2002, souvenons-nous de la candidature de madame (Christiane) Taubira, qui en ayant fait 1%, 1% et demi, a empêché Lionel Jospin d'être au deuxième tour", de la présidentielle de 2002, a-t-elle poursuivi.

La porte-parole s'est déclarée favorable à une pluralité de candidatures à la candidature, mais à l'intérieur du cadre de l'UMP.

"On va avoir 300.000 adhérents en décembre, je crois qu'ils seraient très frustrés s'il n'y avait pas plusieurs candidats qui se présentent aux primaires".

Rappelant que M. Dupont-Aigan avait brigué la présidence de l'UMP contre Nicolas Sarkozy, Mme Pécresse a dit "ne pas comprendre sa démarche" actuelle.

"Il n'y a pas de verrouillage. Simplement, il y a des candidats qui sont plus populaires que d'autres, et qui ont plus de chances de gagner que d'autres", a-t-elle dit.

Les commentaires sont fermés.