Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2006

Lens, "début positif", mais il faut des débats entre candidats (Fabius)

PARIS, 17 sept 2006 (AFP) - Laurent Fabius a qualifié dimanche le grand oral des présidentiables socialistes la veille à Lens de "début positif", mais a appelé à aller "beaucoup plus profondément" dans la confrontation des idées, avec des débats entre candidats.

Alors qu'à Lens, les responsables socialistes se sont succédé à la tribune, l'ancien Premier ministre, interrogé sur Radio J, a jugé nécessaires "au moins trois grands débats, longs, entre les candidats" PS.

Il a suggéré trois thèmes: "questions économiques et sociales", "société et institutions" et "défense, Europe et affaires internationales".

Il a demandé aussi "que dans l'ensemble des fédérations, et singulièrement dans les grandes, on n'assiste pas à un verrouillage du débat". "Il faut que tout ça soit fluide", a préconisé le député de Seine-Maritime.

Il a cité l'exemple des différences entre candidats sur la carte scolaire. Ségolène Royal a fait une proposition pour permettre aux parents d'élèves le choix entre trois établissements.

Cela aboutirait, aux yeux de M. Fabius à "introduire la concurrence entre établissements, c'est-à-dire rapidement la marchandisation et vous n'avez plus aucune mixité sociale".

"Cela vaut le coup que, d'une façon maîtrisée, on ait ce débat", a-t-il préconisé.

"La question est de savoir si ce qui doit être décisif, c'est uniquement la contemplation des sondages, dont on sait qu'ils n'ont aucune valeur prédictive et qu'ils se trompent toujours". "Moi, je considère qu'il faut faire appel à la réflexion, aux propositions de fond", a dit M. Fabius.

 

Les commentaires sont fermés.