Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2006

Chevènement veut aider à "la victoire" de la gauche plutôt que se présenter

medium_chevenement05.2.jpgPARIS, 8 sept 2006 (AFP) - Jean-Pierre Chevènement a affirmé vendredi qu'il préférait contribuer à "la victoire d'un candidat de la gauche" en 2007 plutôt que de se présenter une nouvelle fois à l'élection présidentielle, et n'a pas exclu de soutenir Ségolène Royal si son programme lui convenait.

"L'hypothèse que je privilégie est celle d'une contribution positive à la victoire d'un candidat de la gauche, mais sur un projet clair", a affirmé à RTL le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC).

"Mais si j'ai envie d'y aller (à la présidentielle), je vous le dirai au mois de décembre, quand le candidat socialiste aura été désigné", a ajouté l'ancien ministre. "Je peux rassembler comme en 2002 des gens très divers, 1,524 million de voix, personne ne peut cracher là-dessus, ça peut faire la différence", a-t-il prévenu.

Pour ce qui est de Ségolène Royal, M. Chevènement sera "très attentif" à ce qu'elle dira "sur l'Europe", sujet sur lequel elle doit s'exprimer prochainement.

Interrogé sur la possibilité qu'il soutienne la présidente de Poitou-Charentes et renonce à sa propre candidature, le maire de Belfort a répondu: "certainement, si elle est d'accord sur toute une série de points" (avec lui) , mais "cela reste avoir".

Selon lui, la méthode de Mme Royal "qui consiste à avancer par petites touches, un jour sur la sécurité, hier sur la carte scolaire, n'est pas forcément une mauvaise méthode, cela consiste à mettre les gens dans le coup, à rectifier et réfléchir".

"Il s'agit de prendre en compte l'apport de tous ceux qui peuvent contribuer à une victoire de la gauche contre Nicolas Sarkozy", a estimé M. Chevènement qui s'exprimait à la veille de l'université d'été du MRC aux Ulis (Essonne).

 

Les commentaires sont fermés.